Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2015

Alain....

Nous sommes tristes, mais nous sommes là.

Tristes, car Alain, président de l’ACCR, nous a quittés ce 23 janvier. Il laisse une grande place vide.

Nous pensons particulièrement à Dominique, à leurs enfants et petits-enfants.

Alain, tu étais un spectateur assidu, un président militant pour la culture pour tous dans le Royans, cherchant à cultiver la curiosité, l’ouverture, à élever le débat.. 

Jongler avec les mots, les images, les paraboles, les métaphores, cela a été ton arme, le contraire de la kalachnikov, pas une arme de destruction, mais une arme de construction, une arme d’homme cultivé, une arme « d’honnête homme » pour rendre plus intelligent.

En 40 ans, de Villages en fêtes à cette présidence de l’ACCR depuis 1 an, en passant par la chronique sportive à Radio Royans, tu ne nous as jamais lâchés, toi qui étais aussi à l’aise sur un terrain de rugby qu’à un bal folk, aussi à l’aise dans un débat politique que dans une exposition d’art contemporain ou un concert de rock… Briseur de frontières, ouvreur d’esprit, tu ne nous as pas lâché en nous alertant sans cesse « Attention à l’entre soi ! La culture, c’est pour tout le monde !» Même credo dans tes réunions d’élus « Investir dans le social et le culturel, c’est sans doute plus important que d’investir dans le goudron… »

Ne pas se renfermer, ne pas se replier, ne pas croire qu’on est le plus fort, le plus beau … Ne pas avoir peur de la nouveauté ; le contraire du réactionnaire.

 Nous avons fait un chemin passionnant ensemble.

Merci Alain !

Alors nous sommes là, et nous continuerons, Alain, car comme toi, nous y croyons.

DSC_5415.JPG

 

 

 

Les commentaires sont fermés.